Bienvenue sur le site de l’Association Henri BLAFFART

   

L’association Henri Blaffart

Henri BLAFFART s’est engagé dans des projets de conservation de la Nature en Nouvelle Calédonie impliquant les populations autochtones. Son parcours professionnel a été consacré avec passion à la défense de l’environnement sur plusieurs continents.

Sa famille et ses amis ont souhaité prolonger son action en créant « l’Association Henri Blaffart » dont le principal objectif est la promotion et la réalisation de projets de conservation de la Nature ainsi que la sensibilisation et l’éducation à l’environnement. L’association souhaite également diriger une partie de son action vers le support des populations locales de la région du Mont Panié en Nouvelle Calédonie.

Si vous voulez être informé par email de l'évolution de l'association, de ses projets et réalisations ainsi que des activités organisées dans le futur, il vous suffit de rentrer vos nom, prénom et adresse email dans le formulaire qui s'affichera en cliquant ici.

Henri Blaffart

Henri BlaffartHenri Blaffart fut un défenseur acharné de la nature et de l’environnement.

Ingénieur agronome issu des Facultés des Sciences Agronomiques de Gembloux (spécialité eau & forets, promotion 1990), il consacra avec passion l’ensemble de sa carrière à des projets de conservation de la nature à travers le monde : Burkina Faso, Samoa, Belgique, Papouasie Nouvelle Guinée.

En 2002, il commence à travailler pour l’ONG de défense de la nature Conservation International sur le projet de la « Réserve botanique du Mont Panié » dans la Province du Nord en Nouvelle-Calédonie.

Dans ce cadre, il s’occupe de problématiques liées à la gestion environnementale et la protection de la biodiversité. Il collabore avec le gouvernement de la Province du Nord, l’Institut Calédonien d’Agronomie et fonde l’association Dayu Biik qui fédère une quinzaine de tribus Kanakes et qui a pour but la conservation de la région du Mont Panié.

Son action visait principalement la protection contre les feux et les espèces invasives, la sensibilisation des populations locales à la protection de leur environnement ainsi que le développement d’initiatives visant à promouvoir l’écotourisme dans le respect des valeurs sociales des tribus locales.

Henri nous a quitté le 21 mars 2008, emporté dans l’exercice de son métier et de sa passion par une rivière de Nouvelle-Calédonie.

« Henri était un professionnel vraiment passionné en plus d’être un être humain exceptionnel » . Claude GASCON, Vice President Exécutif pour les programmes régionaux pour Conservation International.

« Alors qu’il a quitté les brumes des forets du Mont Panié, son esprit continuera à vivre dans les coeurs et les âmes de ceux qui furent touché par son humanité et par l’exceptionnelle beauté de la nature du Mont Panié qu’il a passionnément cherché à protéger ». Ahab DOWNER, Directeur des programmes du WWF pour la Nouvelle Calédonie.